JEUNES DE 17 ANS ET MOINS

ENFANTS DE 17 ANS ET MOINS

Pour les jeunes âgés de moins de 18 ans et ayant été victimes d’agression sexuelle, les psychologues de La Traversée offrent des services d’évaluation psychologique et de psychothérapie spécialisée auprès des victimes d’expériences traumatiques.

L’évaluation psychologique vise à apprécier le fonctionnement du jeune suite à la situation d’abus et à cerner ses besoins en termes d’intervention. Une évaluation familiale est également proposée afin d’offrir un soutien approprié aux besoins des parents.

L’évaluation psychologique n’a aucunement pour but d’évaluer la véracité ou non des allégations de l’enfant ou de l’adolescent, ni de se prononcer sur des questions reliées au contexte légal de la situation (ex. droit de garde, droit d’accès, pertinence de maintien de contact avec l’agresseur, etc.). D’ailleurs, avant de rencontrer un jeune, La Traversée s’assure auprès des instances compétentes en la matière (protection de la jeunesse, services policiers) du fondement de la situation d’agression sexuelle. Les parents des enfants âgées de 12 ans et moins, doivent également avoir effectué une démarche pour que des services en psychologie aient été autorisés par l’IVAC (Indemnisation des victimes d’actes criminels).

La psychothérapie est offerte aux enfants et aux adolescents suite à l’évaluation. Un maximum de 45 rencontres peut être alloué à une famille.

Avec les enfants, nous préconisons des interventions inspirées à la fois des approches psychodynamique et cognitivo-comportementale et centrons notre travail sur la résolution du traumatisme (thérapie cognitivo-comportementale centrée sur la résolution du traumatisme – TF-CBT ou thérapie par le jeu et la mentalisation centrée sur la résolution du traumatisme).

Nous demandons régulièrement aux parents de s’impliquer dans le processus de psychothérapie et portons une attention particulière à la relation d’attachement parent-enfant et au développement d’une communication empathique et sécurisante au sein de cette relation.

Nous sommes également soucieux de répondre aux besoins psychoéducatifs des parents et des enfants, et intégrons en cours de psychothérapie des activités d’éducation à la sexualité, d’éducation aux agressions sexuelles, tout en cherchant à développer chez l’enfant des habiletés d’affirmation et de protection de soi.


Avec les adolescents (tes), nous préconisons des interventions psychodynamiques et cognitivo-comportementales afin de favoriser la compréhension de soi en profondeur, la construction de l’identité, la tolérance aux émotions difficiles et leur expression, le regard critique sur ses pensées et croyances et l’engagement dans des relations ou projets constructifs, porteurs de sens et d’espoir. Nous discutons également du développement de la sexualité à l’adolescence.

Si possible et avec l’accord de l’adolescent (te), nous rencontrons ponctuellement ses parents afin de favoriser le maintien d’une relation de soutien, de bienveillance et de respect mutuel.